Ramez Ayoub

Votre député de


Thérèse-De Blainville

Ramez Ayoub

Votre député de


Thérèse-De Blainville

Menu

Des nouvelles de ma motion sur le don d’organes

Je travaille depuis plusieurs mois sur une motion qui permettra d’améliorer le système pancanadien de dons d’organes.

Nous sommes conscients qu’il s’agit d’une question humaine très sensible. Plusieurs personnalités issues du monde politique, médical, et associatif sont venues endosser la motion M-189 sur le don d’organes et appuyer ma démarche lors de la conférence de presse que j’ai organisée à ce sujet le 11 octobre dernier.

À cette occasion, j’ai eu le privilège d’échanger avec le docteur Pierre Marsolais, interniste intensiviste et fondateur du Centre régional de prélèvement d’organes à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, Mme Lucie Dumont, présidente-fondatrice de Chaîne de vie, un organisme de bienfaisance dont la mission est de sensibiliser et d’informer les élèves sur le don d’organes et de tissus, Mme Isabelle Tétreault, fille de Diane Hébert et ambassadrice de Chaîne de vie dans les écoles, M. Joe Hajj, receveur d’une greffe de cœur en 2009, M. Yves LeBlanc, receveur de cellules souches, Mme Johane Michaud, fille d’un receveur d’organe, Mme Carole Du Paul dont le conjoint a fait don de ses poumons et de son foie à l’âge de 74 ans, et M. Tristan Leblanc, instigateur de la pétition en ligne et porte-parole auprès des jeunes.  

Motion M-189

Le don d’organes est l’un des plus grands gestes de solidarité humaine qui puisse exister. Malgré les efforts déployés au Canada, ce sont environ 250 personnes qui meurent chaque année et 4 500 personnes qui souffrent et attendent une greffe.

La motion M-189 demande au gouvernement de réaffirmer son engagement à faciliter la collaboration en vue de l’établissement d’un système de dons et de greffes d’organes qui assurera aux Canadiennes et Canadiens un accès efficace à des soins et en temps opportun.

Le système actuel ne suffit pas. Je crois sincèrement que nous devons faire mieux, pour la vie de ceux et celles dont le seul espoir de survie est un don d’organes.

L’écart, quant aux dons d’organes, est considérable d’une province à l’autre. Cela est attribuable au manque de ressources.

La motion M-189 vise à encourager le don d’organes et de tissus au Canada en soutenant, à l’échelle nationale, les efforts des autorités provinciales et territoriales ainsi que des intervenants.

Il est regrettable et tout à fait inacceptable que la probabilité de recevoir un don d’organes varie en fonction du lieu de résidence du patient au Canada.

La motion M-189 vise à faire cesser cette situation et à améliorer les communications et les renseignements entre les provinces en plus d’encourager le don d’organes au moyen de campagnes d’information et de sensibilisation du public.

Le lundi 19 novembre, aura eu lieu la deuxième heure de débat de la motion M-189 qui clôturera le processus avec le vote de la Chambre. J’espère qu’au moment où vous lirez ces quelques lignes, j’aurai reçu l’appui de tous les membres de la Chambre, tous partis confondus, lors du vote du 21 novembre.

Un greffé de cœur appuie la motion M-189

Ayant été sur la liste d’attente pour une greffe cardiaque pendant deux ans et demi, le Blainvillois Joseph El Hajj a confié que cette longue attente a été la plus critique dans le processus de greffe.

« L’équipe de Transplant Québec ainsi que les équipes de transplants des centres hospitaliers font un excellent travail de coordination sur le terrain. L’appui et l’intervention du gouvernement fédéral seront sûrement un atout qui pourra les aider à sauver des vies. De ce fait, je suis très fier de mon représentant au Parlement, le député, M. Ramez Ayoub et de son équipe pour avoir introduit à la Chambre la motion M-189 ainsi que la pétition e-1764. Cette motion appuiera les provinces dans leur programme de dons d’organes afin d’améliorer le système et de réduire les temps d’attente. »

Mme Lucie Dumont a rappelé l’importance des enjeux en éducation sur cette question.

« Je tiens à féliciter le député Ramez Ayoub pour son appui à l’éducation dans la motion M-189. C’est en éduquant les jeunes au don d’organes et en les encourageant à en discuter en famille qu’on réussira à créer un mouvement de solidarité pour le don d’organes et de tissus. »